Peut-être un peu bruxellois, peut-être un citoyen, peut-être un peu musicien, mais sûrement engagé pour faire changer notre monde !

Depuis 2011, j’ai enfin rejoint la commune de la Ville de Bruxelles pour laisser Vilvoorde derrière moi, plus précisément le quartier De Wand – Neder-Over-Heembeek. Quartier que j’aime particulièrement, car c’est là où j’ai grandi, je me suis engagé bien avant mon déménagement.

Mieux me connaitre

Ixelles, c’est là où je suis né le 27 septembre 1983. J’ai rejoint mon frère qui est aujourd’hui montois, ma mère, secrétaire, mon père plombier ainsi que le chien Sam. Mes parents ont fait le choix d’écoles de Laeken, très bon choix ceci dit en passant. Tout petit je passe par le jardin 25 à Neder-Over-Heembeek, en primaire l’Institut Christ-Roi à Laeken, en secondaire l’Institut Maris Stella à Laeken, l’ISPG (pédagogie) à Woluwé et la Chambre belge des Comptables à Uccle.  Sans oublier mon année en gestion de conflits avec les jeunes à l’asbl Université de Paix à Namur.

De la musique, ça prend les tripes

Depuis mes 12 ans, j’écoute avec admiration mon cousin, il est DJ, un des meilleurs à Bruxelles. Il passe de la New Wave au latino en trois claquements de doigts. Ça y est, ça commence, ça rentre dans mes gènes. mes premiers mix, il faut le reconnaitre ne sont pas du tout dans le rythme. Ce n’est pas grave, mon jeune âge pardonne tous les mauvais mix.

Aujourd’hui, ce sont mes amis qui se marient, je retrouve les morceaux et mes anciens hit connexion, dance machine. Si j’apprécie beaucoup le Motown et les années 70, je suis tout aussi passionné par le funk, la soul, R&B. Bon aller, je vais tout de même passer un Guetta de temps en temps.

Malgré tout, j’ai soif de nouvelles expériences musicales, tout comme de la musique électronique, il ne passe pas un moment où la house bien travaillée me donne des nouvelles idées.

Et ce n’est pas tout, je jalouse, je vois mes amis qui joue un instrument de musique plus classique. Mon choix se tourne vers la guitare. je retrouve la technique, j’appréhende les rythme nécessaires également sur une table de mixage.

Vous pensez donc que chez moi c’est la boom tout le temps, de la musique qui fait du bruit tout le temps. Étonnement non! Ma playlist est bien différente. Je vous la fais découvrir sur ce site. D’ailleurs, un des endroits où je me sens le mieux ce sont les concerts.

Des mouvements de jeunesse à la politique, l’engagement prend du sens

A 17 ans, je prends conscience, je sens que je peux faire quelque chose, je sais que la jeunesse peut changer le monde. A ce moment, une seule voix pour moi le scoutisme.

Voilà bien un endroit où j’ai appris l’engagement, pris des initiatives, appris à travailler en équipe.  En 2001 j’arrive dans ce mouvement qui m’était inconnu toujours à Laeken dans mon quartier, j’occupe le poste d’animateur louveteaux pendant 4 ans.

Là je retrouve des amis que je n’avais plus vu depuis longtemps. J’apprends à organiser, animer des jeunes, toujours motivé (parfois trop), je garde en tête que l’esprit d’équipe est primordial.

Un goût de trop peu me donne envie de partager en mouvement mes valeurs, ces valeurs ont un sens dans notre société.  Les valeurs de ma promesse scouts sont : l’engagement, l’importance que chacun doit être égal, aller jusqu’au bout, le respect de tous !  J’occupe mon temps en donnant des formations à d’autres animateurs, en soutenant des équipes dans leur démarche, bref un job bénévole rempli de beaux moments. En 2012, je prends ma retraite, en terminant en beauté par les 100 ans de ma fédération.

2009, quand l’écologie devient politique

Toujours soucieux des démarches positives vers l’environnement et soucieux d’une justice sociale et environnemental, je passe dans le vert. Le hasard fait que je rencontre Emily Hoyos (ex-co-présidente d’Ecolo).

Ca y est, l’action politique me semble me convenir. Je franchi les portes d’écolo j (les jeunes verts francophones via Ecolo).  Un mouvement de jeunesse qui interpelle la société, se questionne, prend position, agi, … Mouvement de jeunesse où je participe activement aux thèmes de la ville durable (visite de Grenoble, Lyon), une position sur les genres, les questions d’enseignement mais aussi la participation des jeunes dans leur quartier. Localement à Bruxelles, c’est l’action qui prime, manif syndicale, actions contre le réchauffement climatique, …

Nous voici déjà en septembre 2011, j’arrive sur la commune de la Ville de Bruxelles, commune dans laquelle j’ai passé toute ma scolarité, mon engagement bénévole en mouvement de jeunesse.  Me voici aux premières assemblée générale d’Ecolo Ville de Bruxelles. Une locale qui depuis 2013 me fait confiance où avec une équipe très jeune, nous voulons raconter des récits qui font du bien. La politique on le fait pour les autres et pour rendre meilleure leur vie.

C’est ici que je prend conscience que mon quartier a de réel défi durable qu’il faut porter au politique.  2012 l’année des élections communales pour ma commune.  C’est parti me voici candidats pour les élections à la 12ème place, pour défendre les valeurs écologiques et aller plus loin pour mon quartier, là où je vis !

En 2014, les élections régionales à Bruxelles vont aussi faire monter mes envies d’ailler plus loin. Malheureusement l’écologie n’a pas de place dans le cœur des citoyens cette année-là. Mais nous restons bien présent et debout.

2015, une année décisif en participation active dans l’associatif

Une année difficile à Bruxelles, le parc Maximilien devient un camp pour réfugiés. Car nos politiques ne veulent pas mettre les moyens d’accueil. Je participe à ma façon à la logistique. Je passe de nombreuses soirées, jusqu’à emmener mes élèves à se mobiliser. Peut-être un peu humain, peut-être un peu utile.

Mais un associatif qui me ressemble pour ce que je suis. Toujours engagé dans les questions autour de la jeunesse, je décide de rejoindre la Ligue des Droits de l’Enfant, plus particulièrement la commission LGBT (Lesbien Gay Bi Trans). Dans ce groupe, nous ne réfléchissons pas pour nous. Nous veillons, nous débattons autour des questions liées aux droits de l’enfant. Nous mettons le focus sur tout ce qui peut mettre en difficulté les jeunes. Ces droits dictés par les conventions internationales et nationale.

Mon quartier est toujours là, rien à faire on ne se défait pas de son environnement. Je rencontre plusieurs habitants, des connaissances, amis et là nous décidons de se mettre en projet. Nous créons un comité de quartier, bilingue, il défendra le vivre-ensemble, des projets durables et solidaires.

Une vie professionnelle diversifiée

Un parcours professionnel un peu particulier qui mise mes compétences. En effet mon unique diplôme en secondaire me laisse peu de portes ouvertes. Malgré cela, je vise des activités proche de moi, de mes valeurs et ce que je peux le faire de mieux tout en étant créatif.

Détaché pédagogique [2016 à aujourd’hui] Alter-Visio asbl
Educateur [2009 à 2016]
Lycée Maria Assumpta, Bruxelles
Aide-comptable et administratif [2006 à 2009] Tax Consult SA, Bruxelles
Jobs étudiants et stages [2000 à 2003] La Scouterie, Carrefour, Disquaire Micky’s Shop, Solvay S.A.

 

  • Orienté apprentissage 100%
  • Flexibilité 80%
  • Collaborer 90%
  • Diversité 90%
  • Piloter 70%
  • Organiser 80%
  • Esprit critique 80%

Pin It on Pinterest

Share This